10,95
Conseillé par (Libraire)
12 octobre 2021

Contrebande

Un armateur havanais de bateaux de pêche, faible, dépressif et poète à ses heures, mène une vie de débauche et de misère, errant de clubs miteux en cafés lugubres, ruiné par la baisse de la demande en poissons.
A la fois fasciné et révulsé par la très forte personnalité du capitaine de son principal navire "La Buena Ventura", un homme que l'on appelle "Requin" (ancien tolard, pirate aventureux et force de la nature), il va se laisser convaincre de se lancer dans la contrebande d'alcool.
S'en suivent tous les préparatifs pour cette expédition : la recherche d'un partenaire américain, des pesos pour acheter une grande quantité de rhum, d'une distillerie aux prix abordables, et enfin la traversée avec la peur incontrôlable des gardes côtes.

Une plongée dans le Cuba des années 30, un La Havane dans lequel misère, prostitution, faim, injustices sociales et corruption s'emmêlent et ravagent les âmes des hommes qui tentent d'y survivre. Une sorte de grand bouillon malfaisant sous une atmosphère étouffante de chaleur et de moiteur, tableau d'une Amérique à genoux incroyablement retranscrite.

Pour la première fois traduite en français, l'œuvre de Serpa est d'une immense richesse : partout des mots justes, piquants, tranchants. Des expressions, des sens, des émotions à vifs, sous fonds de tension perpétuelle prête à exploser.

Hemingway dit en son temps de Serpa qu'il était, tout simplement, "le meilleur écrivain d'Amérique latine".

Conseillé par (Libraire)
3 novembre 2021

Blues des grands lacs

Ancien guitariste de Jazz talentueux dont la carrière a été brisée lorsqu'il s'est cassé les mains au cours d'une bagarre, Coleman Moore vit ancré dans le cockpit de son bateau, en cale sèche dans une marina du Michigan. Ressassant ses heures de gloire musicale et les souvenirs de ses aïeux marins, l'homme, dépressif, alcoolisé, rêveur et nostalgique, va se laisser dériver vers les fantômes de son passé comme pour mieux rater son présent et son unique et dernier lien à la vie : sa relation avec sa fille Heather. Au bout de ses rêveries qui prennent la forme d'une quête, Moore puisera la motivation pour combattre ses démons et forcer son destin.

On prend plaisir à se laisser emporter par ce beau roman à l'écriture limpide et coulante, qui en constitue la trame. La moiteur des grands lacs s'allie aux douces sonorités jazz qui imprègnent une oeuvre poignante sur la douce et mélodieuse dérive d'un homme qui récite sans le savoir un hymne à la rêverie.